Séance d’information du SOHRAM-CASRA contre le mariage des Mineurs

 

Chers Messieurs / Madames,

Nous aimerons vous inviter à la séance d’information contre le mariage des mineurs qu’aura lieu le 31 janvier 2020 à la salle de Sohram-Casra. La réunion est ouvert au publique.

Il est utile de rappeler que dans notre région, vu sa position géopolitique et sa composition ethnique, le mariage des mineurs dans la société peut être à la fois latente et manifeste. De même manière elle constitue un danger réel sur la santé aux mineurs et droits des mineurs.

Le mariage des mineurs est lié à la mentalité culturelle en Syrie et dans notre région et à la structure coutumière qui provoquent chez les victimes des dommages aussi graves que la torture.

La torture, la violence interfamiliale et le mariage des mineurs sont un crime contre l’humanité. Mais, en prenant conscience de notre responsabilité sociale, nous pouvons contribuer à améliorer la situation et à limiter les dégâts.

Les thèmes de la séance informatives sont ;

  1. Quelles sont les formes les plus communes de Mariages Forcés présentes en Turquie ? De quelle manière les politiques gouvernementales et les cadres légaux en Turquie distinguent les Mariages Arrangés des Mariages des mineurs?
  2. Est-ce que le Mariages des mineurs constitue une infraction pénale conformément à la législation de Turquie?
  • Quel est le cadre légal/la pratique en Turquie pour aborder et prévenir les Mariages des mineurs et certaines de leurs conséquences secondaires telles que le travail forcé, le trafic de personnes, etc. ?
  1. En Turquie, Quel (s) mécanisme (s) a (ont) mis en place pour déceler les tendances des Mariages des mineurs et leurs liens avec la traite des personnes/le travail forcé ?
  2. Quelles mesures législatives, administratives et/ou autres types de mesures existent en Turquie pour prévenir et lutter contre les Mariages Forcés ? législation de Turquie en matière d’immigration et/ou de lutte contre la traite des personnes aborde la question des Mariages Forcés ?
  3. En Turquie, Quel type de protection, assistance et voies de réparation sont disponibles pour les victimes des Mariages Forcés et des pratiques corollaires telles que le travail forcé, le trafic de personnes ou autres formes d’exploitation? Les victimes, comment pourront-ils se servent-elles des mesures disponibles de protection, assistance et réparation ? Quels sont les obstacles/défis à cet égard ? Existe-t-il des mesures spéciales pour les enfants ?

Les orateurs ;

Mme Leyla Akin                       Assistante sociale, spécialiste des relations familiales.

Dr. Eda Yakit Ak                       spécialiste de la santé des femmes.

Maitre Muzeyyen Nergiz       Avocate.

Victorya Davoud                     Professeur Syrienne.

 

Avec nos meilleures salutations.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

− 5 = 1