SOHRAM - CASRA

SOHRAM/CASRA est une organisation non gouvernementale sans but lucratif, fondée en 2000 à Diyarbakir.

Deux principes fondamentaux régissent en permanence les activités du Centre : Rester indépendant de toute organisation politique et rejeter l’emploi de toute violence.

L’objectif principal qui est à l’origine de SOHRAM est la réhabilitation et la réintégration des victimes de la torture, de la violence sous toutes ses formes (guerre, troubles sociaux, violence familiale, harcèlement sexuel, discriminations fondées sur l’appartenance ethnique et religieuse) ainsi que des déplacés internes et des réfugiés.

Initiative locale, qui fait appel aux forces locales, SOHRAM veut rétablir, avec des moyens modestes, la dignité de l’être humain en aidant ces victimes, et promouvoir au sein de la population des relations harmonieuses entre les diverses ethnies et religions présentes dans la région. SOHRAM considère que la réhabilitation des victimes et leur réadaptation sociale sont des éléments indissociables d’un projet complet. Grâce à une complémentarité de l’aide sur les plans physique, psychique et social, les personnes qui bénéficient de nos services pourront réintégrer la société comme individus libres et autonomes.

SOHRAM-CASRA a été fondé par Yavuz Binbay, son directeur actuel, depuis longtemps militant non-violent des droits de l’homme en Turquie. Il fut emprisonné pendant 7 ans, torturé, et après avoir reçu l’asile en Suisse, il a décidé de retourner dans son pays d’origine pour y créer un centre pour la réhabilitation des victimes de toutes sortes de violences (torture, guerre, conflits internes, violence familiale et violences sexuelles et autres mauvais traitements).